English | Français

6ème édition du concours international de plaidoiries de Mauritanie

L’Institut international des droits de l’Homme et de la paix et l’Ordre National des Avocats de Mauritanie organisent la sixième édition du Concours international de plaidoiries pour les droits de l’Homme de Mauritanie le mercredi 5 décembre 2018 à Nouakchott.

L’avocat figure parmi les principaux défenseurs des droits de l’Homme. De par sa plaidoirie, l’avocat utilise le Droit pour dénoncer les situations de violations des droits de l’Homme. Le Concours International de plaidoiries pour les droits de l’Homme est l’occasion pour les avocats sélectionnés de démontrer, par le raisonnement juridique, que ces atteintes n’ont pas lieu d’exister dans un État de droit. Par le Concours, ce sont les défenseurs des droits et leur rôle fondamental pour le respect de la dignité et de la liberté de chacun qui sont mis en lumière.

Le Concours International de Plaidoiries pour les droits de l’Homme s’adresse aussi aux spectateurs de la compétition et aux lecteurs du recueil de plaidoiries, en leur donnant les clés pour comprendre les arguments et mécanismes permettant de dénoncer l’inhumain. Tous sont impliqués pour devenir les avocats des droits de l’Homme de demain.

 

Télécharger l'appel à candidature

 


INFORMATIONS PRATIQUES


PROCESSUS DE SÉLECTION


COMMENT POSTULER ?

1. Chaque avocat constitue son dossier de candidature avec les pièces suivantes (télécharger le règlement du Concours) :

  • Un curriculum vitae.
  • Une attestation d’affiliation à votre Barreau.
  • Une copie de votre passeport (celui-ci doit être valable jusqu’à six mois après la date de votre retour de Nouakchott, soit jusqu’en juin 2019).
  • La plaidoirie*. Celle qui sera envoyée aux organisateurs lors de la constitution du dossier de participation doit être similaire à celle qui sera prononcée le mercredi 5 décembre 2018 à Nouakchott.

2. Le dossier complet doit être envoyé avant le 19 octobre 2018 à jonas.bochet@2idhp.eu pour être traité par le comité de présélection.

3. Les organisateurs contacteront les avocats sélectionnés pour les prévenir de l’acceptation ou du refus de leur dossier.

* La plaidoirie doit être consacrée à un cas réel et individuel - tiré de l’actualité récente - de violation des droits de l’Homme. Elle ne doit pas dépasser 10 200 signes (espaces compris). En cas de sélection pour la finale du mercredi 5 décembre 2018, la présentation ne devra en aucun cas excéder quinze minutes.