English | Français

3ème Concours d'éloquence de la jeunesse mauritanienne

L’Institut international des droits de l’Homme et de la paix et le lycée Français de Nouakchott organisent le 3e Concours d’éloquence de la jeunesse mauritanienne pour les droits de l’Homme en partenariat avec l’Ambassade de France en Mauritanie, l’Agence pour l’enseignement du français à l’étranger et l’Institut Français de Mauritanie.

À l’instar des concours internationaux de plaidoiries pour les avocats de Jérusalem et de Nouakchott, ainsi que le concours de plaidoiries lycéens de Tamatave, le concours d’éloquence de la jeunesse mauritanienne pour les droits de l’Homme permet de soulever des cas précis de violations des droits de l’Homme dans le monde.

À travers le discours des avocats en herbe, le public présent et les lecteurs du recueil de texte, pourront prendre conscience des situations de violations des droits de l’Homme qui ont interpellées la jeunesse mauritanienne.

Le concours d’éloquence permet de diffuser une culture des droits de l’Homme parmi la jeunesse mauritanienne et de mettre en lumière les mécanismes de dénonciation des violations des droits de l’Homme.

Pourquoi participer ?

  • Dénoncer une atteinte aux droits de l’Homme ;
  • Développer de nouvelles compétences (recherche documentaire, résumé, argumentation, communication orale...) ;
  • Se mobiliser et défendre une cause qui vous tient à cœur ;
  • Participer à une journée intense en émotions avec de nombreux jeunes impliqués et un public à l’écoute ;
  • Convaincre un jury d’experts en matière de droits de l’Homme.

Qui peut participer ?

Le concours est ouvert aux jeunes âgés de 14 à 18 ans inscrits dans un lycée de la République Islamique de Mauritanie ou adhérents auprès d’une association mauritanienne. Il devra être encadré par un adulte référent. Les référents de groupes pourront bénéficier d’une formation à l’art de la plaidoirie/du plaidoyer afin de les aider dans l’accompagnement de leurs jeunes. Cette dernière aura lieu le jeudi 6 décembre 2018 à Nouakchott.

Télécharger l'appel à candidature


Informations pratiques

Comment participer ?

Étape 1 : rechercher une cause concrète et d’actualité illustrant une atteinte aux droits de l’Homme. Il peut s’agir d’un cas général ou d’un cas particulier concernant une personne persécutée.

Étape 2 : préparer le « dossier de dépôt de plaidoirie » avec : 

  • le titre de la plaidoirie ;
  • les raisons du choix du sujet ;
  • la documentation utilisée ;
  • les coordonnées complètes des élèves constituant l’équipe et celles de l’encadrant ;
  • le texte complet de la plaidoirie sous format informatique (maximum 6800 signes, espaces compris - 7/8 minutes de plaidoirie).

Étape 3 : consulter la liste des équipes sélectionnées;

Étape 4 : en cas de sélection pour la finale (mercredi 10 avril 2019), préparer la présentation orale de la plaidoirie. Chaque membre de l’équipe doit plaider et les temps de parole doivent être équivalents. 

Le jury jugera le fond et la forme et sera particulièrement attentif à l’originalité du sujet, la qualité de la prestation orale, la nature des arguments présentés et des solutions avancées.


Calendrier prévisionnel