English | Français

« Education à la Liberté d’Expression et aux Médias »

De janvier à juin 2016

La direction régionale des affaires culturelles de Normandie, la Région Normandie et les directions interrégionales des services pénitentiaires de Rennes et de la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) du Grand Ouest ont signé le 13 juin 2015 une nouvelle convention Culture-Justice 2015-2017. 

Cette convention s’inscrit dans la politique interministérielle qui vise à renforcer les dispositifs de réinsertion en favorisant l'accès des personnes placées sous main de justice à des activités artistiques et culturelles. Elle tend à mettre en œuvre des projets culturels à destination des jeunes incarcérés ou suivis en milieu ouvert ou semi-ouvert et à favoriser la réalisation d'actions d'éducation et d'insertion à travers la mise en œuvre de ces projets artistiques.

 

Suite à plusieurs réunions tenues avec l’ensemble des partenaires intéressés (Cf. ci-dessous), l’Institut international des droits de l’Homme de Caen et le Centre de liaison de l’éducation aux médias et de l’information (CLEMI), se sont associés pour conduire un projet régional à destination des mineurs avec le parrainage du dessinateur de presse Chaunu. Le public sera sensibilisé aux valeurs républicaines, ainsi qu’aux droits et libertés. Il sera par ailleurs accompagné dans la production de médias citoyens.

Avec le projet ELEM, l’Institut et le CLEMI s’adressent à deux publics prioritaires, les éducateurs ainsi que les mineurs placés sous protection judiciaire en Basse-Normandie. L’un des objectifs du projet est de renforcer les capacités des centres de la PJJ sensibilisés ainsi que celles des équipes éducatives. Pérenniser ces actions de sensibilisation aux valeurs citoyennes s’inscrit également dans les objectifs du projet. Pour cette première année, trois établissements se sont portés volontaires auprès des organisateurs :

  • L’Etablissement de Placement Educatif (EPE) de Caen (Calvados) ;
  • Le STEMO de Caen (Calvados) ;
  • Le Centre Educatif d’Insertion (CEI) Le Bigard de Querqueville (Manche)

 

Le projet ELEM en quatre phases

1. Formation des éducateurs

En utilisant leur propre méthode d’enseignement - l’éducation non-formelle notamment, le CLEMI et l’Institut sensibiliseront les éducateurs aux médias et aux droits de l’Homme. 

Au cours de cette formation, l’Institut et le CLEMI proposeront des activités et des méthodes permettant d’évoquer avec les jeunes les différents thèmes choisis. Les éducateurs testeront entre eux les activités qu’ils mettront ensuite en œuvre dans les centres. Cette formation sera également l’occasion de s’informer sur le cadre légal des thèmes choisis (quels textes protègent la liberté d’expression, etc…).

L’objectif de cette formation est de donner des outils et des connaissances aux éducateurs pour aborder les thèmes retenus dans les différents centres de la PJJ.

2. Intervention dans les différents centres à sensibiliser

L’objectif ici est de donner aux éducateurs l’opportunité de mettre en œuvre les connaissances acquises pendant la cession de formation. L’Institut et le CLEMI seront également présents lors de ces journées de formation.

3. Rencontres avec des témoins

Chaunu viendra rencontrer les éducateurs et les jeunes afin de leur parler de son métier et de sa vision de la liberté d’expression et de la liberté de la presse. Une seconde rencontre sera organisée avec un « grand témoin ». Celui-ci sera choisi en fonction du média retenu par chaque équipe éducative (photographe, reporter de guerre, slameur, réalisateur, documentariste…).

4. Projet restitutif

Le projet restitutif sera articulé autour d’un média choisi en amont par les équipes éducatives (webradio, reportage photographique, slam…). L’Institut réalisera un support écrit retraçant les différentes étapes du projet.

 

Focus sur les partenaires du projet :

 

  • CLEMI (Centre de Liaison de l’Enseignement et des Médias de l’Information / Rectorat de Caen)

Le CLEMI est chargé de l’éducation aux médias dans l’ensemble du système éducatif français  depuis 1983. Il a pour mission d’apprendre aux élèves une pratique citoyenne des médias. Cet objectif s’appuie sur des partenariats dynamiques entre enseignants et professionnels de l’information. Tous les enseignants, quels que soient leur niveau et leur discipline, peuvent avoir recours au CLEMI, tant au plan national que régional, pour se former, obtenir des conseils ou des ressources. Le CLEMI accompagne les élèves qui créent des médias scolaires. En s’initiant aux complexités de la production d’information, ils développent autonomie et esprit d’initiative.

 

  • DTPJJ (Direction Territoriale de la Protection Judiciaire de la Jeunesse de Basse Normandie) et structures associatives affiliées en région.

La Direction de la Protection judiciaire de la Jeunesse (DPJJ) « est chargée, dans le cadre de la compétence du ministère de la Justice, de l'ensemble des questions intéressant la justice des mineurs et de la concertation entre les institutions intervenant à ce titre ».  

 

  • DRAC de Basse Normandie (Direction des Affaires Culturelles de Basse-Normandie).

Depuis 1977, le ministère de la Culture et de la Communication est présent dans chaque région grâce aux directions régionales des affaires culturelles (DRAC). La DRAC est chargée de conduire la politique culturelle de l'État dans la région et les départements qui la composent, notamment dans les domaines de la connaissance, de la conservation et de la valorisation du patrimoine, de la promotion de l'architecture, du soutien à la création et à la diffusion artistiques dans toutes leurs composantes, du développement du livre et de la lecture, de l'éducation artistique et culturelle et de la transmission des savoirs, de la promotion de la diversité culturelle et de l'élargissement des publics, du développement de l'économie de la culture et des industries culturelles, de la promotion de la langue française et des langues de France. 

 

  • CRL de Basse Normandie (Centre Régional des Lettres de Basse Normandie/Caen).

Le CRLBN fédère l’ensemble des acteurs du livre et de la lecture en Basse-Normandie (bibliothécaires, éditeurs, libraires, auteurs, organisateurs de manifestations littéraires, médiateurs) et inscrit son action dans une politique régionale en faveur du livre et de la lecture, définie en concertation avec l’État et la Région