Prix Liberté : les noms des finalistes dévoilés

Hervé Morin, Président de la Région Normandie, Bertrand Deniaud, Vice-président de la Région Normandie chargé des lycées et de l’éducation, Alain Tourret, Président de l’Institut international des droits de l’homme et de la paix et Yacine Ait Kaci, dit YAK, Vice-président de la Fondation ELYX, Président du Jury, ont officiellement annoncé, ce vendredi 22 février, à l’Abbaye-aux-Dames à Caen, le nom des finalistes de la première édition du Prix Liberté.

Parmi les 113 propositions adressées par les jeunes de 12 pays dans le cadre de l’appel à candidatures « Notre candidat, son combat », le jury international réuni à Caen les 8 & 9 février 2019 a retenu les finalistes suivants : Greta Thunberg, Raif Badawi et Lu Guang.

Le ou la lauréat(e) de la 1ère édition du Prix Liberté sera désigné à l’issue d’un vote international en ligne, ouvert du 1er au 31 mars 2019, aux jeunes de 15 à 25 ans.


Les 3 finalistes

Greta Thunberg, lycéenne suédoise âgée de 16 ans, pour son combat contre l’inaction des Chefs d’Etats et du manque de prise de conscience concernant l’urgence climatique. Considérant qu’aucune liberté n’est possible sur une planète dont l’existence même serait menacée, elle manque l’école tous les vendredis pour aller manifester devant le Parlement de Stockhlom. 

Candidature proposée par le lycée Sivard de Beaulieu à Carentan, le lycée Paul Scarron dans la Sarthe, une association des Pays de la Loire et un groupe de 4 jeunes d’Evrecy et de Paris.

Raif Badawi, blogueur saoudien âgé de 35 ans, pour son combat en faveur de l’égalité « homme-femme », la liberté de conscience et d’expression. Accusé par les autorités saoudienne d’avoir insulté l’Islam, il a été condamné en 2014 à 10 ans de prison et à recevoir 1 000 coups de fouet. Il a subi une première séance de 50 coups de fouet en public avant que l’application de cette sentence soit suspendue. Il est toujours emprisonné.

Candidature proposée par le lycée Charles de Gaulle de Caen.

Lu Guang, photojournaliste chinois âgé de 58 ans, pour son combat dénonçant la destruction de l’environnement par le développement industriel et la croissance à tout prix voulue par le gouvernement chinois. Il a disparu le 3 novembre 2018 dans la province à majorité musulmane du Xinjang, dans le nord-ouest de la Chine. Après avoir été informés que Lu Guang avait été arrêté par la police chinoise début décembre, ses proches sont depuis sans nouvelles de lui.

Candidature proposée par le Lycée Jean-François Millet de Cherbourg.


Le vote en ligne pour désigner le ou la lauréat(e)

C'est la dernière étape du Prix Liberté, le vote numérique ouvert du 1er au 31 mars aux 15-25 ans du monde entier pour désigner le lauréat du Prix Liberté !

En outre, l’Institut interviendra dans une vingtaine de structures éducatives de Normandie pour sensibiliser et faire voter les jeunes dans un cadre pédagogique, ainsi que lors d’accueil de plus 800 étudiants étrangers lors du Normandy Welcome Day le samedi 16 mars prochain à Rouen.

Rendez-vous à partir du 1er mars sur prixliberte.normandie.fr