Prix Liberté : vote pédagogique au Lycée Alain Chartier de Bayeux

L'équipe de l'Institut international des droits de l'Homme et de la paix était présente vendredi 8 mars 2019 au Lycée Alain Chartier de Bayeux dans le cadre du Prix Liberté pour une première séance de sensibilisation au vote pédagogique auprès de 90 élèves.

Lancé officiellement en juin 2018, le Prix Liberté a avant tout été conçu dans un but éducatif. À ce titre, il vise à s’inscrire dans les projets pédagogiques des enseignants et formateurs. À la suite des deux premières phases (appel à candidature « Notre Candidat, Son Combat » et le jury international), le Prix Liberté vit actuellement un moment décisif puisque du 1er au 31 mars, le vote international en ligne permet d'élire le premier lauréat ce prix.

Comme toutes les autres étapes du dispositif, le vote du Prix liberté est ouvert à tous les jeunes de 15 à 25 ans. Il peut se faire sur le temps personnel, mais il peut également s’inscrire dans une démarche pédagogique qui peut être initiée par les enseignants, formateurs, CPE, personnels de direction au sein des établissements.

C'est dans ce cadre que l'équipe de l'Institut international des droits de l'Homme et de la paix intervient pendant tout le mois de mars dans des établissements scolaires normands afin d'animer des ateliers pédagogiques participatifs autour du vote du Prix Liberté.

    

Sensibiliser au vote et à la citoyenneté

Grâce à différentes activités ludiques et participatives l'équipe de l'Institut propose ainsi :

  • un quiz interactif sur le vote et la citoyenneté ;
  • la découverte des finalistes du Prix Liberté et leurs combats via une activité pédagogique mais également grâce aux portraits vidéos ;
  • une présentation de chaque finaliste du Prix Liberté par les élèves, en groupe, dans l'objectif de leur permettre de construire un argumentaire synthétique qu'ils pourraient par exemple partager sur les réseaux sociaux ;
  • et enfin, le vote en ligne.

    

Le calendrier des interventions :

Vendredi 8 mars - Lycée Alain Chartier (Bayeux)
Mardi 12 mars - Lycée Porte Océane (Le Havre)
Vendredi 15 mars - Lycée Pierre Simon de Laplace (Caen)
Vendredi 22 mars - Lycée Jean-François Millet (Cherbourg)
Lundi 25 mars - Lycée Charles de Gaulle (Caen)


Les 3 finalistes du Prix Liberté

Greta Thunberg, lycéenne suédoise âgée de 16 ans, pour son combat contre l’inaction des Chefs d’Etats et du manque de prise de conscience concernant l’urgence climatique. Considérant qu’aucune liberté n’est possible sur une planète dont l’existence même serait menacée, elle manque l’école tous les vendredis pour aller manifester devant le Parlement de Stockhlom.

Raif Badawi, blogueur saoudien âgé de 35 ans, pour son combat en faveur de l’égalité « homme-femme », la liberté de conscience et d’expression. Accusé par les autorités saoudienne d’avoir insulté l’Islam, il a été condamné en 2014 à 10 ans de prison et à recevoir 1 000 coups de fouet. Il a subi une première séance de 50 coups de fouet en public avant que l’application de cette sentence soit suspendue. Il est toujours emprisonné.

Lu Guang, photojournaliste chinois âgé de 58 ans, pour son combat dénonçant la destruction de l’environnement par le développement industriel et la croissance à tout prix voulue par le gouvernement chinois. Il a disparu le 3 novembre 2018 dans la province à majorité musulmane du Xinjang, dans le nord-ouest de la Chine. Après avoir été informés que Lu Guang avait été arrêté par la police chinoise début décembre, ses proches sont depuis sans nouvelles de lui.