Prix Liberté : Greta Thunberg lauréate

Greta Thunberg est la lauréate du Prix Liberté avec 41,67 % des voix pour son combat pour une justice climatique, à l'issue du vote en ligne ouvert aux 15-25 ans du 1er au 31 mars 2019.

Parmi les 113 propositions adressées par les jeunes de 12 pays dans le cadre de l’appel à candidatures « Notre candidat, son combat », le jury international réuni à Caen les 8 et 9 février 2019 a retenu trois finalistes : Greta Thunberg, Raif Badawi et Lu Guang. Un vote en ligne était disponible du 1er au 31 mars pour les départager. 

A l'issue de ce vote, Greta Thunberg a obtenu 41,67 % des voix, Raif Badawi, blogueur saoudien âgé de 35 ans, 37,21 % et Lu Guang, photojournaliste chinois âgé de 58 ans, 19,68% (1,44 % de votes blancs). 

Greta Thunberg, lycéenne suédoise âgée de 16 ans s'est fait connaître pour son combat contre l’inaction des Chefs d’Etats et du manque de prise de conscience concernant l’urgence climatique. Considérant qu’aucune liberté n’est possible sur une planète dont l’existence même serait menacée, elle manque l’école tous les vendredis pour aller manifester devant le Parlement de Stockhlom. Greta Thunberg est notamment intervenue lors de la C0P27 en décembre 2018 et au forum économique de Davos début 2019.

La remise du prix se tiendra le 5 juin 2019 à l’Abbaye aux Dames à Caen dans le cadre du Forum Normandie pour la Paix et du 75ème anniversaire du Débarquement en Normandie en présence de vétérans.

Greta recevra un chèque de 25 000 euros pour défendre sa cause ainsi qu’un trophée réalisé par la classe de première BMA ébénisterie du Lycée des métiers d’art Augustin Boismard de Brionne dans le département de l’Eure.

A l'annonce de sa nomination, Greta Thunberg a déclaré : « Je suis très reconnaissante de cet immense honneur. Les autres finalistes sont des ardents défenseurs des droits de l’homme. Nous devons constamment nous rappeler les sacrifices qu’ils ont consentis. Lu Guang et Raif Badawi sont des héros de notre temps. La crise climatique ne menace pas seulement la vie de milliards d’individus. Elle menace la civilisation entière. Et ce sont les personnes qui en sont le moins responsables qui payent le plus lourd tribut. J’ai décidé de faire don de la totalité du prix à quatre organisations engagées pour la justice climatique : - CARE – qui aide les femmes et les jeunes filles dans les pays du sud à lutter contre les effets de la hausse des températures et du changement climatique. - The Adaptation Fund – qui aide les communautés vulnérables des pays en voie de développement à s’adapter et lutter contre le changement climatique. Comme 350.org et Greenpeace international qui se battent tout deux pour la justice climatique, l’environnement et contre l’extraction des énergies fossiles. »