« J'ai des droits, entends-moi » : 10 recommandations pour renforcer les droits de l'enfant en France

L’Institut international des droits de l’Homme et de la paix a été identifié par le Défenseur des droits pour organiser et animer un dispositif exceptionnel de consultation des droits de l’enfant les 15 et 22 mai 2019 en Normandie. Pendant ces deux jours, 15 jeunes normands âgés de 13 à 18 ans et issus de tous horizons ont réfléchis ensemble à des recommandations pour renforcer les droits de l'enfant en France.

Au terme de deux journées d’échanges et de rencontres, les 15 jeunes de Normandie ont établi les 10 recommandations suivantes :

  1. Améliorer les transports en commun dans les villages isolés pour garantir l’équité dans l’accès à l’éducation et aux loisirs ;
  2. Développer l’éducation au(x) droit(s) dès le plus jeune âge pour faciliter la compréhension de l’autre, lutter contre les discriminations et faciliter l’inclusion de toutes et tous dans la société ;
  3. Permettre aux enfants, peu importe leur situation familiale, de garder des liens avec ses frères et sœurs ;
  4. Renforcer la présence et la formation des infirmières dans les établissements scolaires, pour mieux écouter les jeunes sur leur santé et leur sexualité tout en respectant le secret médical ;
  5. Faciliter le droit de manifestation pour les mineurs, notamment pour qu’ils puissent exprimer leur droit de vivre dans une planète durable ;
  6. Rendre obligatoire la présence de mineurs dans les Conseils municipaux pour représenter les intérêts des enfants et éduquer ces derniers à la citoyenneté dès le plus jeune âge ;
  7. Instaurer un contrôle plus poussé des publications pour lutter contre la haine en ligne ;
  8. Permettre aux enfants en situation de handicap de bénéficier d’un accompagnement adapté pour être inclus dans le système scolaire ;
  9. Fournir les mêmes dispositifs à tous les enfants de France, peu importe le lieu où ils vivent (notamment à Mayotte) ;
  10. Garantir les droits de l’enfant aux enfants français de djihadistes car ils ne sont pas responsables de la situation dans laquelle ils se trouvent.

  

L'équipe de l'Institut a également proposé aux jeunes de réaliser des créations artistiques afin de s'exprimer sur les droits de l'enfant : des dessins, vidéos, peintures et saynètes de théâtre ont ainsi été créés.

  

Ces 10 recommandations ont été présentées le mardi 4 juin devant les 850 jeunes impliqués dans le programme « Walk the (Global) Walk » et devant Madame Geneviève Avenard, Défenseure des enfants qui a été impressionnée de la pertinence et de la qualité de ces recommandations qui seront transmises aux autorités françaises dans le rapport du Défenseur des droits.

Les 10 recommandations ont été soumises au vote des 850 lycéens présents. Voici les résultats de ce vote :

  1. Développer l’éducation au(x) droit(s) dès le plus jeune âge pour faciliter la compréhension de l’autre, lutter contre les discriminations et faciliter l’inclusion de toutes et tous dans la société - 19.6%
  2.  Améliorer les transports en commun dans les villages isolés pour garantir l’équité dans l’accès à l’éducation et aux loisirs - 17.5%
  3. Permettre aux enfants, peu importe leur situation familiale, de garder des liens avec ses frères et sœurs - 14%