Le 4e Concours d'éloquence de la jeunesse mauritanienne est annulé

La 4e édition du Concours d’éloquence de la jeunesse mauritanienne pour les droits de l’Homme devait se tenir à Nouakchott le 15 avril 2020. Compte-tenu de la crise sanitaire mondiale liée au Covid-19, les organisateurs du Concours ont fait le choix par mesure de précaution d’annuler la tenue de cet événement.

Face à l’incertitude de l’issue de cette crise et compte-tenu des calendriers scolaires extrêmement chargés, les organisateurs ne sont pas en mesure de reprogrammer cette 4ème édition à une date ultérieure.

Pour autant, 34 jeunes mauritaniens ont cette année encore fourni un travail considérable pour mettre en lumière une situation de violation des droits de l’Homme. Certains d’entre eux travaillent sur leur plaidoirie depuis quatre mois maintenant. Menant des recherches approfondies sur une thématique qui leur tient à cœur, ils ont développé des arguments juridiques et factuels pour dénoncer une situation inhumaine. Avec l’audace et l’inventivité qui caractérise la jeunesse, ils ont écrit des plaidoiries permettant de s’interroger sur la place des droits de l’Homme dans notre quotidien et dans notre monde.

Migrations, droits des enfants, droits des femmes ou encore lutte contre les discriminations sont autant de thèmes qui ont été traités cette année. Ces thématiques reflètent les aspirations, parfois même les inquiétudes, de la jeunesse en 2020.

Les organisateurs ne pouvaient pas laisser ces textes dans les archives du Concours et nous avons fait le choix, malgré les événements, de publier un recueil des plaidoiries reçues. Pour valoriser le travail fourni par les jeunes et pour rendre à hommage à leur engagement en faveur des droits de l’Homme.

Les organisateurs remercient chaleureusement le Lycée 2 de Selibaby, le Collège de Selibaby 2, le Lycée des cadres de Nouakchott, Les Méharées de Nouakchott, la Fondation Sahel de Nouadhibou et le Lycée Français Théodore Monod de Nouakchott.

Rendez-vous l’année prochaine !
 


Consulter le recueil de plaidoiries