Prix Liberté 2020 : retour sur la cérémonie de remise du prix

Le Prix Liberté 2020 a été décerné vendredi 2 octobre à l'occasion du Forum mondial Normandie pour la paix, à Loujain Al-Hathloul, militante saoudienne pour les droits des femmes. La jeune femme de 31 ans étant emprisonnée depuis deux ans en Arabie Saoudite, ce sont ces sœurs, Lina et Alia Al-Hathloul, qui étaient présentes pour recevoir le prix. Retour sur cette cérémonie riche en émotions.

Proposé par la Région Normandie, mis en œuvre avec l’Institut international des droits de l’Homme et de la paix, en partenariat étroit avec les Autorités Académiques de Normandie et le réseau Canopé, le Prix Liberté invite les jeunes de 15 à 25 ans en France et dans le monde entier, à désigner chaque année une personne ou une organisation engagée dans un combat exemplaire en faveur de la liberté.

Après Greta Thunberg en 2019, c'est Loujain Al-Hathloul qui a été désignée Prix Liberté. Née en 1989, Loujain Al-Hathloul est une figure emblématique du militantisme pour les droits des femmes en Arabie Saoudite. Arrêtée pour avoir bravé l'interdiction pour les femmes de conduire une voiture, elle est aujourd’hui encore incarcérée dans des conditions très préoccupantes.


"Loujain, tu n’es pas oubliée. La mobilisation continue. La jeunesse mondiale te soutient. Ton combat c’est aussi le leur."

Le prix a été remis par Barbara Hendricks, marraine du Prix Liberté 2020, à Lina et Alia ce vendredi 2 octobre à Caen, devant un public debout et qui les a longuement applaudi. 

"La jeunesse mondiale est en première ligne pour défendre les valeurs universelles, au premier rang desquelles, la liberté. De voir aujourd’hui la mobilisation de cette jeunesse donne de l’espoir, pour ma sœur, pour sa cause, pour celles et ceux qui luttent pour un monde juste, ouvert, inclusif, tolérant." a déclaré Lina Al-Hathloul dans un discours rempli d'émotions.


Un trophée réalisé par les élèves du Lycée Napoléon de L'Aigle en Normandie

"Le concept de notre création est fondé sur les valeurs de la liberté avec la métaphore nature/technologie, au centre des préoccupations écologiques. Les contrastes réalisés avec les matières, les matériaux, les lignes et les masses invitent à imaginer les conflits, les négociations et la liberté qui se détache avec fragilité." expliquent les élèves et Anne Guihaire, leur professeure qui a encadré la réalisation du trophée.

En raison de la fermeture des établissements scolaires pendant le confinement, la fabrication du trophée s'est faite à L'Aigle, mais aussi à Caen, Bayeux et Granville où il est passé d'élève en élève pendant toute cette période. Bravo à eux pour leur belle réalisation.

Revoir la cérémonie





Le Prix Liberté : un projet d'éducation à la paix, à la liberté et aux droits de l'Homme qui implique les jeunes d'un bout à l'autre du processus

La singularité de ce dispositif : impliquer la jeunesse à chacune de ses étapes, des propositions soumises au jury international, à la fabrication du trophée et jusqu’à la désignation finale du ou de la lauréat(e) par un vote en ligne.

La nomination de Loujain Al Hathloul a été proposée par les jeunes du CIFAC de Caen et du lycée Charles de Gaulle de Caen. Ces deux établissements ont participé au programme d'accompagnement pédagogique mis en œuvre par l'Institut international des droits de l'Homme et de la paix qui s'était rendu dans les classes en novembre 2019 pour sensibiliser les élèves aux notions de liberté et d'engagement.

Les élèves de ces deux établissements ont par ailleurs eu l'opportunité d'avoir un échange privilégié avec Alia et Lina Al-Hathloul en marge de la cérémonie de remise du Prix Liberté 2020.

En février 2020, un jury international, composé de 24 jeunes de 13 nationalités différentes et présidé par Emmanuel Davidenkoff, Directeur adjoint de la rédaction du Monde, s’est réuni à Caen pour désigner les 3 finalistes, parmi 167 propositions envoyées par des jeunes du monde entier : Loujain Al Hathloul, Père Pedro Opeka et Nasrin Sotoudeh.

Chaque année, l'Institut international des droits de l'Homme et de la paix anime les délibérations du jury international, à travers des activités d’éducation aux droits de l’Homme participatives, basées sur le respect de l’opinion de l’autre et mobilisant des compétences telles que la capacité à travailler en équipe, l’esprit critique et l’argumentation.

Le vote en ligne, ouvert de mars à juin, aux jeunes âgés de 15 à 25 ans de toute nationalité, a enregistré près de 5500 participations, de 81 pays et des 5 continents ! Avec 42,2 % des voix, Loujain Al Hathloul a été désigné lauréate de cette seconde édition du Prix Liberté. Les deux autres finalistes, Père Pedro Opeka, connu pour le combat qu'il mène contre la pauvreté à Madagascar, et Nasrin Sotoudeh, éminente avocate iranienne spécialisée dans la défense des droits de l’Homme et des libertés fondamentales, ont obtenu respectivement 29,3 % et 25,3 % des voix (2,9% de votes blancs).

 

Crédits photos : Région Normandie et Julien Buyck.

 


Voir ou revoir le portrait vidéo de Loujain-Al-Hathloul :