Sensibilisation à la liberté d'expression à la Maison d'Arrêt de Coutances

Mardi 6 et jeudi 8 octobre 2020

L'équipe pédagogique de l'Institut est intervenue à la Maison d'Arrêt de Coutances pour animer des ateliers de sensibilisation aux droits de l'Homme, à la liberté d'expression et à la liberté de la presse. L'équipe était accompagnée du dessinateur tunisien Z, de Myriam Ibrahim, chargée de mission éducation aux médias et à l’information à Cartooning for peace et de Julie Jourdan, coordinatrice culturelle en milieu pénitentiaire au Trident, Scène nationale de Cherbourg-en-Cotentin.

Grâce à son partenariat avec le SPIP (Service Pénitentiaire d'Insertion et de Probation) de la Manche, l'Institut a initié en 2017 un cycle d'interventions dans les maisons d'arrêt de Cherbourg et de Coutances. Depuis 3 ans, différentes thématiques des droits de l'Homme sont abordées avec les détenus : droits des femmes, la liberté de la presse pendant les conflits armés, le droit international humanitaire.

Ces dans ce contexte que l'Institut a sensibilité une dizaine de détenus à la liberté d'expression et à la liberté de la presse. Après avoir expérimenté plusieurs ateliers d'éducation aux droits de l'Homme, les détenus ont pu rencontrer le dessinateur Z, reconnaissable par son personnage de flamand rose. 

Z est né à Tunis en 1979. Architecte le jour, cyberactiviste la nuit, il s’est fait connaître grâce à son blog debatunisie.com, dans lequel il commente et croque l’actualité tunisienne. L’anonymat lui permet de critiquer allègrement le régime Ben Ali.  La révolution a permis au blogueur de publier son premier album en Tunisie et de faire connaître son travail dans la presse étrangère (Le Monde, The Economist, Libération…). Aujourd’hui encore, Z préserve son anonymat et continue d’alimenter son blog régulièrement.

L'Institut remercie le personnel de la Maison d'arrêt de Coutances pour leur accueil, les détenus pour leur intérêt et leur curiosité, en enfin le dessinateur Z pour sa disponibilité et son intervention très enrichissante.

Merci également à Myriam Ibrahim, chargée de mission éducation aux médias et à l’information à Cartooning for peace et de Julie Jourdan, coordinatrice culturelle en milieu pénitentiaire au Trident, Scène nationale de Cherbourg-en-Cotentin.