5 livres sur la liberté d'expression et la liberté de la presse

"Liberté d'expression : a-t-on le droit de tout dire ?" de Daniel Schneidermann et Étienne Lécroart (2015)
Editeur : La Ville Brûle
Disponible ici

Avec la tuerie de Charlie Hebdo, nous sommes nombreux à avoir pris conscience que la liberté d'expression, ce droit fondamental qui nous semblait aussi naturel que l'air que l'on respire, était menacée par toutes sortes de pouvoirs (économique, politique, religieux...). Les adolescents, citoyens en devenir, sont particulièrement concernés par la question posée ici : être libre de s'exprimer, est-ce avoir le droit de tout dire ? C'est donc à eux que s'adresse ce livre, qui, en explorant les limites, les zones d'ombre et les hypocrisies de la liberté d'expression, leur permettra d'y voir plus clair et d'exercer leur esprit critique en se posant les bonnes questions...

 

"100 dessins de Riad Sattouf pour la liberté de la presse" par Reporters sans frontières (2020)
Disponible ici

Depuis deux ans, RSF propose à ses lecteurs un rendez-vous autour du dessin. Un pari réussi et réédité cette année avec un nom bien connu de la bande dessinée : Riad Sattouf. Un choix éditorial qui coule de source. Sans frontières ? L’auteur l’est plus que personne. Ses romans graphiques nous mènent de la Syrie à la Bretagne (L’Arabe du futur) en passant par les aventures du looser trentenaire Jérémie (Les Pauvres Aventures de Jérémie) ou encore la France dystopique de Pascal Brutal. Ardent défenseur de la liberté d’expression, Riad Sattouf l’est également. Son œuvre frappe précisément car elle est sans tabou, mais aussi sans jugement. 
Quant à la presse, elle fait partie de l’ADN de l’artiste depuis bien longtemps. Collaborateur de Charlie Hebdo entre 2004 et 2014 pour sa rubrique “La Vie secrète des jeunes”, il est depuis 2016 chroniqueur de la préadolescence française sur la célèbre dernière page de L’Obs où il raconte la vie de la jeune Esther (Les Cahiers d’Esther)

 

"Dans la jungle de l'info. 60 dessins de presse" par Cartooning for peace (2019)
Editeur : Gallimard
Disponible ici

« Alors que les nouvelles technologies sont si prometteuses, nous vivons aujourd’hui dans un espace de communication digitalisé et globalisé qui relève de la "jungle informationnelle". »
À l’heure des fake news, du piratage de l’information, de l’influence des réseaux sociaux, des théories du complot, de la prépondérance du marketing sur l’éditorial, Christophe Deloire, secrétaire général de Reporters sans frontières, se demande comment préserver une information libre, indépendante, fiable, vérifiée et plurielle. Sélectionnés par Cartooning for Peace, 60 dessins de presse du monde entier nous rappellent qu’une information de qualité est une garantie fondamentale de nos démocraties.

 

"L'après-Charlie : 20 questions pour en débattre sans tabou" de Samuel Grzybowski et Lylia Bouzar (2015)
Editeur : Les Editions de l'Atelier

Les attentats djihadistes de janvier 2015 à Paris ont suscité des réactions sur la planète entière. Tout de suite, une foule de questions a surgi. « Est-on obligé de dire “Je suis Charlie” ? », « Où est le mal si j’affirme que je suis Charlie Coulibaly ? », « Pourquoi la liberté d’expression pour les caricaturistes et les interdictions pour Dieudonné ? », « Pourquoi toute la presse fait-elle la leçon aux musulmans ? », « Pourquoi plus d’indignation pour les victimes de Charlie que pour celles de Mohamed Merah ? », « Pourquoi proclamer les valeurs de la République – liberté, égalité, fraternité – alors qu’on laisse faire les discriminations ? », « Et si tous ces assassinats étaient le fruit d’un complot ? » Plutôt que de taire ces questions dérangeantes, ce livre y répond, pour permettre d’en débattre sans tabou. Des jeunes donnent leur réponse. Lylia Bouzar, Samuel Grzybowski et Jean-Louis Bianco donnent ensuite chacun la leur. Qu’on soit Charlie ou non, chacun est concerné. Le débat est ouvert.

 

"Je suis CharLiberté !" d'Arthur Ténor (2016) 
Editeur : Scrineo
Disponible ici

Choqué par les attentats du 7 janvier 2015, et particulièrement par le massacre de la rédaction de Charlie Hebdo, un collégien de 15 ans prend brutalement conscience que les valeurs de la République, ses valeurs sont en danger. Sa réaction est de créer un journal satirique, avec trois camarades de sa classe de 3ème, dont un dessinateur talentueux.

Pourtant, très vite ils doivent faire face à des réactions qui visent à réduire, voire anéantir leur libre expression. Que ce soit de simples appels à « ne pas froisser les susceptibilités », aux accusations les plus délirantes, rien ne les fait dévier de leur volonté de faire de Charliberté, un lieu d’expression ouvert, et où l’on se marre.