Convention des jeunes normands pour le climat : guide pour la Normandie de demain

Début décembre, les 27 jeunes impliqués dans la Convention des jeunes normands pour le climat ont rendu leurs 45 recommandations pour agir en Normandie contre les changements climatiques. Cette consultation de la jeunesse organisée par l’Institut international des droits de l’Homme et de la paix et la Région Normandie, avec le soutien des autorités académiques de Normandie, dans le cadre du programme d’éducation aux Objectifs de Développement Durable Walk the Global Walk, est une première en Normandie.


Depuis 2017, avec le soutien de la Région Normandie et des autorités académiques de Normandie, l’Institut international des droits de l’Homme et de la paix sensibilise chaque année 1 000 élèves normands aux Objectifs de Développement Durable (ODD) grâce à ses méthodes d’éducation aux droits de l’Homme et à la citoyenneté démocratique, dans le cadre de Walk the Global Walk, un programme pédagogique mis en en oeuvre dans 12 états européens.

Chaque année dans le cadre de ce projet pédagogique, l’ensemble des 12 états partenaires réunissent des jeunes à une école d’été européenne en fin d’année scolaire, annulée cette année compte tenu de la situation sanitaire que nous traversons depuis le mois de mars 2020. Cette école d’été européenne avait pour objectif la création d’un livre blanc, qui contient des recommandations des jeunes européens pour contribuer à atteindre l’Objectif de développement durable n°13 : « Mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques », l’ODD qui a été au coeur des réflexions de cette année scolaire 2019/2020.

Moyen d’expression et de participation des jeunes, ce livre blanc est remis chaque année aux autorités locales des 12 Etats partenaires ainsi qu’aux autorités européennes.

A la place de cette réunion européenne, les partenaires normands du programme : l’Institut international des droits de l’Homme et de la paix, la Région Normandie et les autorités académiques de Normandie, ont organisé une Convention des jeunes normands pour le climat, à l’image de la Convention citoyenne pour le climat qui a eu lieu en France.

L’objectif de cette consultation était de permettre aux jeunes normands de s’exprimer et de réfléchir à des pistes d’améliorations afin de lutter en Normandie contre les changements climatiques, en les rendant acteurs du changement par la formulation de leurs recommandations.

Les 27 jeunes consultés sont des élèves normands impliqués dans Walk the Global Walk, des membres du Conseil Régional des Jeunes de Normandie, des jeunes en situation de handicap suivi par LADAPT à Caen et des élèves éco-responsables dans des lycées agricoles en Normandie. Ils se sont réunis le mardi 10 novembre en visioconférence et ont ensuite travaillé à distance grâce à des outils numériques collaboratifs afin d’élaborer collectivement 45 recommandations. Ils ont choisi les thèmes qu’ils voulaient aborder et ont rédigé chacune de ces recommandations.

Ces recommandations seront présentées par les jeunes et l’équipe de l’Institut international des droits de l’Homme et de la paix à l’occasion des 4èmes Rencontres Normandes du développement durable qui se tiendront le 17 décembre 2020 avec pour thème “Changement climatique : quelle Normandie en 2100 ?”, devant des élus, des décideurs normands et un panel d’experts locaux.

Objectif : que la Région Normandie et les autorités académiques de Normandie entendent la voix de leurs jeunes normands, s’emparent de leurs recommandations et s’engagent à les mettre en oeuvre.

 


Les 45 recommandations

Gaspillage alimentaire 

1. Peser les déchets à la cantine et défier les élèves de réduire leurs déchets tout au long de l’année scolaire.
2. Organiser une collecte de déchets alimentaires bio afin qu’ils soient compostés et réutilisés en tant qu’engrais.
3. Créer des potagers dans les établissements scolaires. Les élèves pourront choisir quoi planter et s’en occuper avec l’établissement.
4. Promouvoir une collaboration entre les grandes surfaces et les associations pour les aliments dont la date d’expiration est proche ou dont les produits ont un léger défaut. 

Gestion des déchets

5. Créer des affiches d'explications simples (par exemple grâce à des images car le cerveau comprend plus rapidement) pour que tout le monde comprenne comment trier ses déchets et l’importance de le faire.
6. Créer un défi normand de l’école qui aura produit le moins de déchets en une année au prorata du nombre d’étudiants (il faut déterminer ce qu’on aura à la fin).
7. Réduire le plastique : utiliser des paniers repas sans couverts en plastique (par exemple en carton) ; inventer des sacs en tissu ; utiliser des bouteilles en verre ou des gourdes en aluminium (par exemple : que la Région Normandie donne un tote bag à tous les lycéens, apprentis et étudiants de Normandie).
8. Instaurer des normes de recyclage dans les lycées.
9. Installer des cendriers devant les lycées pour recycler les mégots de cigarette (par exemple en mobilier urbain notamment).
10. Créer des points de collectes dans les établissements scolaires pour des déchets plus importants (lunettes, textiles, matériel électronique, etc.) et les remettre à des associations locales qui les recyclent ou les réutilisent.
11. Mettre en place un tri efficace et une réutilisation des matériaux dans les établissements scolaires depuis l’extérieur de l’établissement (mégots de cigarettes) jusqu’à la cantine (compost) en passant par les salles de classe (réutilisation des papiers).
12. Instaurer des pique-niques zéro-déchet lors des sorties scolaires.
13. Plus de poubelles dans les villes et sur les plages et les vider régulièrement dans les cas de forte affluence.
14. Mettre une affiche ou un dessin sur chaque poubelle afin qu’il y ait une explication claire et que les poubelles soient de la même couleur que les sacs.  

Pollution des mers / océans 

15. Participer en faisant don de nos cheveux (via les coiffeurs, etc.) pour faire des boudins de cheveux qui filtreront tout ce qui est pétrole etc.
16. Mettre en place des "cleanwalk" (marches ou randonnées de ramassage de déchets) sur les plages de notre région. 
Exemple : les proposer à des jeunes dans des établissements : beaucoup seraient motivés s’ils savaient où aller. 
17. Nettoyer les océans, les plages et mettre plus de poubelles sur les plages.

Education

18. Rencontrer plus souvent, et dès la maternelle, des intervenants pour nous faire prendre conscience des choses dès notre plus jeune âge, en travaillant avec la Région Normandie pour les lycées, et avec l’Académie de Normandie pour les niveaux scolaires inférieurs.
19. Continuer et généraliser la formation et la rencontre des éco-responsables normands.
20. Promouvoir et soutenir les étudiants qui veulent faire des études dans des filières qui permettent de lutter contre les changements climatiques.
21. Responsabiliser et permettre aux lycéens volontaires de réaliser des séances de sensibilisation auprès des plus jeunes élèves de l’établissement ou d’autres établissements scolaires.
22. Soumettre de nouveaux défis chaque semaine dans l’enceinte des établissements scolaires (élèves et employés) pour respecter le développement durable (par exemple sur les réseaux sociaux du lycée ou en créant un agenda remis aux élèves à la rentrée).
23. Organiser systématiquement des journées d’éducation au Développement Durable sous forme de rencontres avec des intervenants extérieurs et des activités au sein de chacun des établissements scolaires normands.
24. Créer des guides simples et accessibles à tous pour réduire l’impact sur l’environnement de nos gestes du quotidien. 
Par exemple, grâce à des livres, des dessins et des textes courts pour les enfants. Des jeux, de la lecture et des interventions dans des EHPAD. Des supports adaptés pour les personnes en situation de handicap (braille, vidéos sous-titrées, vidéos en langue des signes français…).
25. Organiser des "classes Développement Durable" délocalisées en Normandie dans des lieux engagés afin de discuter inter-établissements d’actions concrètes à mener. 

Energies propres 

26. Obliger les établissements publics à se fournir chez des fournisseurs d’électricité verte au 1er janvier 2022.
27. Développer l’installation des panneaux solaires dans les bâtiments scolaires.

Biodiversité et lutte contre la déforestation

28. Pour chaque élève de lycée, un arbre planté. Dans les lycées agricoles, il y a des exploitations, c’est simple et cela peut permettre de mettre en place une haie, un verger ou de l’agroforesterie.
29. Planter des arbres partout dans les espaces non-utilisés des établissements publics.

Consommation locale et responsable

30. Obliger les établissements publics à proposer une option 100% végétale tous les jours, car plus respectueuse de l’environnement.
31. Favoriser les circuits courts pour la restauration des établissements scolaires en travaillant avec des producteurs locaux et/ou bio.

Association

32. Informer les jeunes sur la possibilité de créer une association, souvent perçue comme inaccessible ou compliqué de part des démarches considérées comme compliquées.
33. Créer une cellule à la Région Normandie d'accompagnement aux démarches de création d’une association.
34. Présenter aux jeunes des associations (dites "Loi de 1901") qui ont déjà comme but la lutte contre la crise climatique à échelle locale. Inciter les jeunes à créer une association "par les jeunes pour les jeunes" pour participer à leur échelle.

Innovations

35. Installer les moteurs de recherche "Ecosia" ou "Lilo" sur les ordinateurs des établissements publics (et proposer de l’installer sur les ordinateurs personnels) d’ici la rentrée 2022.
36. Laisser la parole aux élèves sur la radio des établissements pour qu’ils présentent leurs idées, recommandations et astuces pour mieux respecter le développement durable.
37. Pour le matériel fourni par la Région Normandie, privilégier le matériel reconditionné et s’assurer du retraitement du matériel quand il devient hors d’usage.
38. Mettre en place des "repair-ateliers" dans les établissements scolaires où des intervenants extérieurs apprendraient aux élèves à réparer leurs appareils (démonter un smartphone, changer une pièce de lave-linge, réparer un vélo, etc.).

Transports

39. Qu’il y ait plus de lignes de train directes entre les villes de Normandie et les grandes villes de France, augmenter la fréquence des trains. Et faire en sorte d’avoir un tarif attractif pour les jeunes sur le réseau NOMAD afin d’inciter à utiliser le réseau ferroviaire.
40. Proposer une prise en charge partielle du covoiturage par la Région Normandie (qui parfois prend en charge les billets d’avion ou les déplacements en voiture seul).

Lien social

41. Proposer des formations, auprès des personnes âgées, du personnel aidant ainsi que leur famille sous forme d'activités/jeux ludiques, afin de se familiariser avec les outils informatiques et pour discuter de la vision du combat en faveur de l’environnement entre différentes générations.
Exemple : proposer des échanges entre des écoles et des EHPAD, afin par exemple de jouer en ligne (échecs, dames) ou effectuer une correspondance ou des visioconférences entre des services pour enfants dans des hôpitaux et des EHPAD.

Pesticides

42. Soutenir financièrement les agriculteurs qui se convertissent vers une agriculture sans pesticides pour qu’il n’y ait plus de pesticides utilisés.

Agir face aux catastrophes naturelles

43. Cartographier les risques en Normandie (par exemple la montée des eaux) et travailler avec des professionnels pour lutter dès à présent. 

Logement 

44. Aider les jeunes pour leur premier logement afin de faire en sorte d'éviter que celui-ci soit une passoire thermique et que les jeunes ne prennent pas un logement classé F par défaut parce que c'est le moins cher. Cette aide pourrait prendre la forme d’un complément aux APL uniquement lors de l'installation. 
45. Imposer une signalisation renforcée du classement énergétique des bâtiments afin que les propriétaires ne puissent pas écrire cela en tout petit.