5 nouvelles du mois de mars encourageantes pour les droits de l'Homme

L'Institut international des droits de l'Homme et de la paix vous propose de revenir sur 5 nouvelles du mois de mars encourageantes pour les droits de l'Homme.



1 - Japon : un tribunal juge anticonstitutionnelle la non-reconnaissance du mariage homosexuel

Un tribubal japonais a estimé que la non-reconnaissance du mariage entre personnes du même sexe était anticonstitutionnelle, une première dans ce pays qui est le dernier du G7 à ne pas reconnaître le mariage homosexuel.

Ce jugement est le premier à être rendu dans le cadre d'actions en justice contre l'Etat japonais, engagées par une dizaine de couples homosexuels en 2019 pour obtenir la reconnaissance légale de leurs unions.

2 - La Parlement européen adopte un projet d'initiatives sur le devoir de vigilance et la responsabilité des entreprises

Les eurodéputés veulent ainsi faire pression sur la Commission pour qu’elle présente de façon urgente une législation garantissant que les entreprises soient tenues responsables lorsqu’elles portent atteinte (ou contribuent à porter atteinte) aux droits de l’Homme ou à l’environnement, même lorsque c’est leur filiale qui est mise en cause localement.

3 - Mondial 2022 : la Mannschaft, la Norvège et les Pays-Bas mobilisés pour les droits de l'Homme au Qatar

Les sélections nationales de football se mobilisent pour réclamer le respect des droits de l'Homme sur les chantiers de construction du Mondial-2022 au Qatar. La Norvège, L’Allemagne et le Pays-Bas se sont mobilisés.

"Nous savons que les ouvriers qui construisent les stades travaillent dans des conditions très difficiles. Nous ne pouvons pas y rester insensibles et ne rien faire", a déclaré le défenseur néerlandais Matthijs de Ligt en conférence de presse.

4 - Peine de mort : La Virginie devient le premier Etat du Sud des Etats-Unis à l’abolir

Une décision symbolique pour cet État qui possède le record d’exécutions dans l’histoire américaine et qui devient le premier de l’ancien Sud ségrégationniste à mettre fin à l’application du châtiment capital. “Aujourd’hui, il n’y a pas de place pour la peine capitale dans cet État, dans le Sud et dans ce pays”, a affirmé le gouverneur démocrate Ralph Northam lors d’une cérémonie à la prison de Greensville, où avaient lieu jusqu’ici les exécutions.

5 - Ouïghours : l’Union européenne, le Royame Uni, les Etats-Unis et le Canada sanctionnent la Chine pour violation des droits de l’Homme

Dans une action diplomatique concertée, l’Union européenne, le Royaume Uni, les États-Unis et le Canada ont annoncé des sanctions individuelles visant des officiels chinois engagés dans l’appareil de répression des Ouigours.

Pour l’UE, ces décisions inédites s’appuient sur le nouveau cadre dont elle s’est dotée récemment pour condamner les violations des droits de l’Homme dans le monde.