Prix Liberté : Sonita Alizadeh lauréate de l'édition 2021 !

Le vote en ligne ouvert aux 15-25 ans du monde entier pour élire le Prix Liberté 2020 s’est clôturé le 25 avril. Sonita Alizadeh, jeune rappeuse afghane engagée contre le mariage forcé a été désigné lauréate de cette troisième édition du Prix Liberté.

Sonita Alizadeh, lauréate du Prix Liberté 2021


Sonita Alizadeh est une rappeuse née en Afghanistan sous le régime taliban. A 9 ans, ses parents envisagent de la marier mais la famille quitte la guerre pour se réfugier en Iran et et le mariage échoue. A Téhéran, une ONG lui donne accès à l’éducation et à un travail de femme de ménage.

En tombant par hasard sur une chanson du rappeur Eminem, Sonita a une révélation. Elle se met à écrire pour raconter son histoire et dénoncer le mariage forcé et le sort réservé à des millions d’enfants à travers le monde. Sa première chanson « Mariées à vendre » devient un véritable phénomène.

Aujourd’hui réfugiée aux Etats-Unis, elle étudie le droit pour devenir avocate et revenir dans son pays pour défendre les enfants et les femmes afghanes.


La nomination de Sonita Alizadeh a été proposée par des élèves du Lycée Augustin Fresnel de Caen, du Lycée Charles de Gaulle de Caen et du Lycée Nelson Mandela de Nantes. 

Le Prix de la première édition a été remis à Greta Thunberg en 2019 pour son combat en faveur de la justice climatique. Voir la remise du Prix Liberté 2019. En 2020, Loujain Al-Hahthloul, militante pour les droits des femmes en Arabie Saoudite et récemment libérée s'était vue attribuée le prix. 

Les jeunes de 15 à 25 ans au cœur du dispositif

Créé par la Région Normandie en association avec l’Institut international des droits de l’Homme et de la paix, les autorités académiques de Normandie et le réseau Canopé, le Prix Liberté a pour but de rendre hommage mais également de sensibiliser le jeune public aux combats de celles et ceux qui défendent la liberté et la paix dans le monde.

L’édition 2021 s’est articulée autour d’un dispositif éducatif en 3 grandes étapes :

1. L’appel à propositions « Notre Prix Liberté 2021 », clos le 18 janvier 2021, a connu un réel engouement cette année avec 370 propositions (contre 258 en 2020) par près de 1400 jeunes de 15 à 25 ans issus du monde entier.

2. Les délibérations du jury international composé de 30 jeunes issus de 17 pays : l’Allemagne, l’Espagne, la France, le Nicaragua, la Côte d'Ivoire, la Maroc, l’Italie, le Canada, les Pays-Bas, l’Argentine, l’Inde, les États-Unis, la Pologne, l’Ukraine, le Niger, le Mexique et la Jordanie. Présidé par la dessinatrice Nadia Khiari alias Willis from Tunis, le jury s’est réuni du 10 au 13 février par visioconférence pour désigner les 3 nominés: Sonita Alizadeh, Agnes Chow, militante pour la démocratie à Hong Kong et Omar Radi, journaliste d'investigation marocain.


3. Un vote en ligne du 15 mars au 25 avril 2021
, ouvert aux jeunes âgés de 15 à 25 ans, de toute nationalité. 5683 participations de 86 pays différents et des 5 continents ont été enregistrées.

Lors du Forum mondial Normandie pour la Paix, Sonita Alizadeh, lauréate du Prix Liberté 2021 recevra un chèque de 25 000 euros pour défendre sa cause ainsi qu’un trophée réalisé par des élèves du lycée Mézeray-Gabriel d’Argentan et du lycée Laplace de Caen.

L'accompagnement pédagogique de l'Institut international des droits de l'Homme et de la paix

Tout au long de ce parcours pédagogique, l’Institut international des droits de l’Homme et de la paix a animé des ateliers d’éducation aux droits de l’Homme et à la citoyenneté démocratique autour des thèmes liés à la liberté et la citoyenneté dans plusieurs établissements scolaires et structures associatives en Normandie, dans d’autres régions de France et à l’International (Canada, Allemagne, Argentine, Macédoine).

Des sensibiliations ont notamment eu lieu pendant la période de l'appel à propositions "Notre Prix Liberté 2021" pour débattre autour des thèmes des différentes formes de libertés, et pendant la période du vote pour débattre sur des enjeux de citoyenneté et de démocratie, en étudiant, à travers l’exemple des trois nominés pour le Prix Liberté, autant de contextes et de combats pour la liberté dans le monde.