5 nouvelles du mois d'avril encourageantes pour les droits de l'Homme

1 - Sonita Alizadeh, lauréate du Prix Liberté 2

5 683 jeunes issus de 86 pays viennent de désigner Sonita Alizadeh, lauréate de la troisième édition du Prix Liberté pour son engagement contre le mariage forcé des jeunes filles en Afghanistan. Le vote en ligne s’est déroulé du 15 mars au 25 avril 2021.

Sonita Alizadeh est une rappeuse née en Afghanistan sous le régime taliban. A 9 ans, ses parents envisagent de la marier mais la famille quitte la guerre pour se réfugier en Iran et et le mariage échoue. A Téhéran, une ONG lui donne accès à l’éducation et à un travail de femme de ménage. En tombant par hasard sur une chanson du rappeur Eminem, Sonita a une révélation. Elle se met à écrire pour raconter son histoire et dénoncer le mariage forcé et le sort réservé à des millions d’enfants à travers le monde. Sa première chanson « Mariées à vendre » devient un véritable phénomène.

Aujourd’hui réfugiée aux Etats-Unis, elle étudie le droit pour devenir avocate et revenir dans son pays pour défendre les enfants et les femmes afghanes.

Les deux autres nominés étaient : Agnes Chow, militante pour la démocratie à Hong Kong et Omar Radi, journaliste d'investigation marocain. 

2 - Au Malawi, la peine de mort jugée « inconstitutionnelle »

La plus haute juridiction du Malawi a déclaré mercredi 28 avril la peine de mort « inconstitutionnelle » et a ordonné le réexamen de la sentence de tous les condamnés susceptibles d’être exécutés.

Dans un arrêt rendu, les juges de la Cour suprême, saisis de l’appel d’un condamné pour meurtre, ont déclaré la peine de mort « inconstitutionnelle », abolissant de facto ce châtiment. « La peine de mort (…) est entachée de l’inconstitutionnalité discutée », indique le jugement. Selon Amnesty International, la dernière exécution d’une vingtaine de prisonniers au Malawi remonte à 1992. 

3 - Cérémonie des Oscars 2021 : Chloé Zhao, seconde femme sacrée meilleure réalisatrice avec son film "Nomadland"

Avant Chloé Zhao, seule une femme avait remporté le trophée du meilleur long-métrage : Kathryn Bigelow pour "Démineurs". Le long-métrage de la réalisatrice chinoise a obtenu le prix du meilleur film, de la meilleure réalisatrice et de la meilleure actrice (Frances McDormand).

Après plusieurs années de polémique sur le manque d’ouverture aux femmes et aux minorités, la cérémonie des Oscars 2021 a globalement été marqué par une plus grande diversité.

4 - Loujain Al-Hathloul lauréate du Prix Vaclav Havel

Le 8ème Prix Václav Havel pour les droits de l'Homme a été décerné à Loujain Al-Hathloul, militante saoudienne des droits des femmes et Prix Liberté 2020.

Décerné chaque année par l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, le Prix des droits de l’Homme Václav Havel récompense des actions exceptionnelles de la société civile dans la défense des droits de l’Homme en Europe et au-delà.

5 - Etats-Unis : Les ambassades américaines désormais autorisées à faire flotter le drapeau arc-en-ciel

Le gouvernement américain sous la direction de Joe Biden a donné l’autorisation à ses ambassades dans le monde entier de faire flotter le drapeau arc-en-ciel sur le même mât que le drapeau américain en soutien aux droits des personnes LGBTQI+.

Pendant ses 100 premiers jours de mandat, le nouveau président américain s’est positionné en faveur des droits des personnes LGBTQI+ qui ont été fortement impacté par le mandat de Donald Trump.

« Tous les êtres humains doivent être traités avec respect et dignité et doivent pouvoir vivre sans avoir peur, peu importe qui ils sont et qui ils aiment », a déclaré Joe Biden dans un memorandum présidentiel.