• Accueil
  • /
  • Qui sommes nous ?
  • /
  • L'équipe
  • /
  • L'équipe

L'équipe

  • Maître Alain Tourret, président

    Maître Alain Tourret a commencé sa carrière professionnelle comme enseignant à la faculté de droit où il reste de 1972 à 1982 pour enseigner l’histoire du droit et des idées politiques. Il devient avocat en 1972 et continue depuis cette date à plaider à la Cour d’Appel de Caen. Il est spécialiste en droit social. Par ailleurs, il est député de la 6e circonscription du Calvados et il est l’auteur de plusieurs livres concernant la vie politique.

  • Jonas Bochet, directeur

    Après une première expérience au sein du Conseil de l’Europe à Strasbourg, Jonas a travaillé pour une association en centre de rétention où il avait pour mission de faciliter l’accès au droit des migrants retenus. Il a par la suite travaillé huit mois en qualité de juriste à Londres au sein de l’ONG Aire Centre. A son retour en France, il  a eu la charge du suivi juridique des demandeurs d’asile au sein du centre d'accueil pour demandeurs d'asile de Paris. En 2013, il a crée sa propre structure associative avec pour objet la promotion des droits individuels en Europe et a, dans ce cadre, envoyé plusieurs requêtes devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme. Dernièrement, il était rapporteur en charge de l’instruction auprès de la cour nationale du droit d’asile. 

     

    Jonas a étudié le droit à la faculté de droit de Rennes avant de se spécialiser dans la promotion des droits fondamentaux en effectuant un Master 2 Droits fondamentaux à la faculté de droit de Caen. Il a pris ses fonctions le 1er septembre 2014.

     

  • Marie-Pierre Pagnon, chargée de mission et d'administration

    Marie-Pierre est chargée de mission et d’administration à l'Institut. Elle organise et met en place les différents projets locaux et internationaux de l’Institut. Par ailleurs, la problématique autour de l’accueil des étrangers représente l’un des thèmes d’action majeurs de l’Institut. Marie-Pierre, ayant travaillé 4 ans dans le secteur de la demande d’Asile au sein d’une association caennaise, est particulièrement en charge des projets qui touchent à cette problématique. De plus, elle connaît le tissu local des associations œuvrant dans ce domaine. Arrivée à l'Institut le 20 janvier 2009, elle assure également depuis ce jour le suivi administratif et financier de l’Institut.

  • Clémence Bisson, coordinatrice des projets pédagogiques

    Après avoir effectué un stage à l’Institut en 2013, Clémence a intégré la structure en 2015 en tant que chargée de mission. Avant cela, elle a travaillé auprès d'adultes handicapés mentaux et elle est partie en mission six mois en Mauritanie au sein de l'ONG Terre des Hommes, en faveur d'un programme de protection de l'enfance. Sa connaissance des droits de l’enfant a été renforcée par une expérience d’un an au sein du Défenseur des Droits à Paris et par son travail de sensibilisations auprès de jeunes. Diplômée de la Faculté de Droit de Paris X, elle se spécialise dans les droits de l’Homme en effectuant un Master 2 Droits de l’Homme.

     

    Clémence est aujourd'hui coordinatrice des projets pédagogiques au sein de l'Institut international des droits de l'Homme et de la paix. Elle a suivi en 2018 la formation TOTHRE (Training of Trainers in Human Rights Education) dispensée par le Conseil de l'Europe.

     

  • Alexandra Frontali, chargée de mission Walk the Global Walk

    Diplômée d'un Master 1 en droit international et européen parcours droits fondamentaux, et d'un Master 2 en Relations Internationales parcours gestion de projets internationaux, non-gouvernementaux et inter-gouvernementaux, Alexandra a été volontaire sur l'éducation aux droits de l'homme auprès d'Amnesty International. Elle a ensuite effectué un service civique à l'Institut international des droits de l'Homme et de la paix, dans le cadre d'un programme éducatif destiné aux lycéens. En 2018, elle intègre l'Institut international des droits de l'Homme et de la paix en tant que chargée de mission sur le projet européen Walk the Global Walk.

  • Benoist Chippaux, chargé de mission Prix Liberté

    Après plusieurs années d’études scientifiques, Benoist s’est réorienté vers un Master de médiation culturelle dans le domaine du spectacle vivant. Il rejoint l’équipe de l’Institut en 2018 en tant que chargé de mission dédié au Prix Liberté, un dispositif d’éducation aux droits de l’Homme et à la citoyenneté pour les 15-25 ans en Normandie et aux quatre coins du monde.

     

    Il est également Président de l’association Radio Phénix, radio campus de la région caennaise. 

     

  • Eve Mesnil Letellier, chargée de communication

    Diplômée d'un Master Politiques de Communication de l'Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, effectué en apprentissage à la direction de la communication de la Région Normandie, Eve devient chargée de communication pour la scène de musiques actuelles Le Cargö et pour le festival Nördik Impakt en 2014. Elle intègre l'Institut en 2018 comme chargée de communication.

  • Maxime Sauvé, Apprentie chargée de mission Prix Liberté

    Après un Bac littéraire, Maxime part un an à Londres comme jeune fille au pair et pour suivre des cours à la Burlington School, une école de langue pour les internationaux. De retour en France, elle valide en juin 2018 une licence d’anglais et un diplôme universitaire en Droit et relations internationales à l’Institut Catholique de Rennes. Maxime intègre l'Institut en septembre 2018 comme volontaire en mission de service civique le projet pédagogique Prix Liberté. En septembre 2019, elle poursuit son expérience de deux ans pour préparer un Master en marketing et commerce à l'école ESG de Rennes qu'elle effectue en apprentissage à l'Institut. 

  • Anouk Chaperon, Service Civique Walk the Global Walk

    Fraîchement diplômée d’un Master 1 en Droit des Libertés à l’Université de Caen, Anouk intègre l’Institut à la rentrée 2020 en tant que volontaire en mission de service civique sur le programme européen Walk the Global Walk afin d'acquérir une expérience professionnelle. Grâce à sa participation à la Clinique Juridique des Droits fondamentaux en 2019 elle a pris goût au travail en équipe et au travail de terrain. Par la suite de cette expérience, Anouk souhaite poursuivre un Master 2 en Droit ou travailler en tant que juriste spécialisée dans les Droits de l’Homme et les Libertés.

  • Nathan Dennebouy, Service Civique Walk the Global Walk

    Après l'acquisition d'un Bac économique et social (ES) en 2020 et n’étant pas certain de la direction à prendre pour ses études supérieures, Nathan se porte volontaire pour une mission de service civique au sein de l’Institut afin de découvrir l’éducation aux droits de l’Homme et le travail en équipe. Fort de cette expérience professionnelle, il espère pouvoir intégrer un cursus en alternance pour la poursuite de ses études.

  • Abiba Issa Moussa, service civique Prix Liberté

    Après un Bac scientifique au Niger, Abiba fait le choix de poursuivre ses études universitaires en France. En parallèle de ses études de Droit international, elle s’engage auprès d’UNICEF et du Pacte Mondial pour l’Environnement en tant que jeune ambassadrice. Récemment diplômée d’un Master 2 en Droit international public, elle intègre l’Institut en septembre 2020 afin de compléter efficacement sa formation de juriste en droits de l’Homme. Elle souhaite à terme travailler au sein des institutions internationales pour la promotion des droits humains, le maintien de la paix et le développement de la région ouest africaine.

  • Paul Parillaud, service civique Prix Liberté

    Après avoir vécu son enfance en France, Paul déménage en Italie où il intègre un lycée artistique. Concerné par les problématiques de crises humanitaires et les conflits armés, il mûrit un profond intérêt pour les droits de l'Homme et décide donc d'entreprendre des études de Droit à l'Université de Udine en Italie. Pendant son cursus, il étudie cinq mois à l'Université de Toulon grâce au programme Erasmus et participe à un voyage universitaire en Bosnie-Herzégovine. Son mémoire a pour objet "les fondements philosophiques de la justice pénale internationale". En parallèle, Paul réalise un projet photographique sur une minorité slovène d'Italie. Son service civique au sein de l'Institut est pour lui l'occasion de mettre en pratique ses connaissances pour le bien de la communauté. Après cette expérience, Paul souhaite travailler dans le domaine des droits de l'Homme et espère réaliser d'autres reportages photographiques.