Concours de plaidoiries pour les droits de l'Homme de Palestine 2011

17 avril 2011, troisième #CIP de Palestine

Pour cette troisième édition, huit avocats se sont relayés pour plaider sur le campus de l’Université Al-Quds. Les quatre plaideurs français étaient maître Balguy-Gallois (barreau de Paris), maître Lucas (barreau de Pau), maître Sédillot (barreau de Rouen) ainsi que maître Souléliac (barreau de Paris), et les quatre palestiniens maître Abu Snaiana, maître Abuarqoub, maître Rabai et maître Salah. A noter que sur les quatre plaidoiries palestiniennes, trois d’entre elles interrogeaient directement l’Autorité Palestinienne ou sa société.

 

Le jury quant à lui était ainsi composé :

  • M. Benoît Todié, conseiller coopération et action culturelle à Jérusalem ;
  • M. Ali Khashan, Ministre de la Justice de l’Autorité Palestinienne ;
  • M. Abdelghani Al Aiwaiwi, Procureur général ;
  • M. Pascal Blanchetier, adjoint au Maire de Caen ;
  • Maître Alain Tourret, président de l’Institut international des droits de l’Homme et de la paix et vice-président de la Région Basse-Normandie ;
  • Maître Ariane Weben, bâtonnière de l’Ordre des avocats de Caen ;
  • M. Olivier Plançon, consul général adjoint de Jérusalem

 

Parmi ces huit avocats qui ont tous plaidés une atteinte à la Déclaration universelle des Droits de l’Homme de 1948, la plus convaincante a été maître Muna Abusnena. Sa plaidoirie sur Chatha, jeune palestinienne handicapée de 14 ans a ému le jury. Elle a ainsi remporté la 3e édition du concours international de plaidoiries pour les droits de l’Homme de Palestine.

Retour en images sur la 3e édition du Concours de Palestine